Un bon conseil, il voit un problème, il cherche une solution, tandis qu’un mauvais conseil…

Mais qu’est ce qui me prend de me mêler d’une question d’actualité, les cabinets conseils et l’Etat ? Il n’y a certainement que des coups à prendre, mais je vais le faire quand même. Je lis tout et (plutôt) n’importe quoi, alors j’ai envie de donner mon éclairage. Le voici

Continuer la lecture de « Un bon conseil, il voit un problème, il cherche une solution, tandis qu’un mauvais conseil… »

Tout bien considéré…

Si l’on veut que les citoyens participent durablement à l’action locale, il faut qu’ils « s’y retrouvent », que leur investissement en temps et en engagement « vaille le coup ». Parmi les éléments qui fondent cet intérêt, il en est un central : la considération. De ce qu’ils sont, du temps qu’ils donnent, de leurs points de vues.
Retour sur une conférence donnée voici quelques mois à la chaire innovation publique de l’École de Design Nantes Atlantique.

Continuer la lecture de « Tout bien considéré… »

La prospective pour être pro-actif au quotidien

Le 8 août dernier, je publiais sur Linkedin un petit article qui prônait l’achat de détecteur de CO2 et de filtres HEPA. Sur la base de ma veille sur le virus, j’en arrivais à cette conclusion simple, qui s’avérait être un bon conseil (peu suivi par ailleurs).

J’écrivais notamment : « Je pense notamment que les collèges, où se mélangent des gamins entre 10 et 16 ans, qui sont vaccinés ou non-vaccinés, devraient s’équiper avant l’hiver« .

Ce conseil s’appuyait sur des techniques simples de prospective, en l’espèce l’élaboration de scénarios. Comme quoi, la prospective, ce n’est pas seulement des spéculations à long terme sur des sujets qui ne nous concernent pas.

Continuer la lecture de « La prospective pour être pro-actif au quotidien »

Comment mener « sa » participation citoyenne

En revisitant ce que j’ai entrepris depuis 4 ans que j’exerce cette activité de conseil, j’ai eu envie de résumer sur un poster  ma vision de « comment mener un exercice de participation citoyenne » : les modalités adaptées selon les circonstances, les choix qui existent parfois, les chausse-trappes aussi.

Cette représentation n’a bien entendu pas la prétention d’être exhaustive et définitive, c’est une pièce au débat, et je serai ravi d’échanger sur ces sujets avec vous.

Continuer la lecture de « Comment mener « sa » participation citoyenne »

Retour sur 2021 en a.m.o.o.r.

La semaine passée, pendant un déjeuner avec un prospect à qui j’expliquais mes activités, je me suis vu demandé : « je trouverais bien tout ça sur ton site pour présenter aux élus ? » et tout en répondant « oui, bien sûr », je me demandais depuis combien de temps je n’avais pas écrit une ligne dessus.
C’est simple : le 18 novembre 2020, 13 mois.
Entre temps, il y a eu tout 2021, où j’ai pourtant travaillé tous les jours, 50 semaines sur 52…
Je me suis dit que, d’une part, il allait falloir rafraichir un peu tout ça (c’est fait), et d’autre part se retourner un peu sur l’année qui vient de s’écouler (c’est ce que je suis en train de faire avec ce billet)
.

2021, (pas) poil dans la main

Il y a une bonne raison à cette absence d’assiduité : j’ai changé de métier en 2021. L’essentiel de ce que je faisais avec un public en face de moi, je le fais aujourd’hui face à un écran et une webcam.
Et ce n’est pas plus mal : de toute façon, mon dernier atelier de 2020 s’était assez mal passé. Faute de voir les visages recouverts par les masques, je n’ai jamais réussi à « accrocher » les participants et à faire vivre cet esprit de travail « en mode détendu » qui caractérise mes interventions. Au moins, à travers l’écran, on voit les visages…

Continuer la lecture de « Retour sur 2021 en a.m.o.o.r. »

Design et incertitude dans l’action publique

Clémence Montagne, de l’école de design de Nantes Atlantique, m’avait convié à une table ronde sur « design et innovation publique », avec Bassem Asseh, le 1° adjoint de la Ville de Nantes et deux jeunes designeuses de talent, Fanny Giordano et Pauline Oger.
Je devais disserter sur un sujet bien conceptuel, « le design comme outil d’aide à la décision publique dans un contexte d’incertitude. » Je me suis réécouté (le film est en bas de l’article), l’essentiel est là, mais le sujet mérite quand même de passer en mode écrit (à l’écrit on peut relire un truc qu’on a pas compris sans perdre le fil de la démonstration, et puis je peux citer mes sources). Alors voilà.

Continuer la lecture de « Design et incertitude dans l’action publique »

Convention citoyenne Occitanie – 3° session : la sagesse de la foule

L’avis de la convention citoyenne a été transmis le 3 octobre dernier à Carole Delga, présidente de la Région Occitanie par les membres de la convention. Il comprend les attentes des citoyens, leurs préconisations principales pour la Région et des messages pour d’autres institutions que la Région. Et c’est vachement bien fichu (il est téléchargeable ici). Retour sur un processus, et un résultat.

Carole Delga à gauche réagit à l’avis citoyen, qui a été présenté par plusieurs groupes successifs de membres de la convention
La forme

Au soir du deuxième jour de la deuxième session, alors même que la convention avait élaboré quelques 300 propositions tous azimuts (si vous voulez un compte-rendu, il est là), il était impossible de présager d’un résultat aussi construit.

Nul doute que le travail des animateurs a aidé à aboutir à ce résultat, en donnant les moyens à la convention de réaliser le travail de mise en récit de ses propositions. Mais si cette condition (un accompagnement solide) était nécessaire, elle était loin d’être suffisante pour obtenir un tel résultat.

Continuer la lecture de « Convention citoyenne Occitanie – 3° session : la sagesse de la foule »

Le deuxième week-end de la convention citoyenne : subsidiariquoi ? Non-discriminaqui ? Intérêt à agir de où ?

La séance avait commencé comme on s’y attendait.

  • Un retour des membres de la convention sur le peu d’écho de leur travail auprès de leur proches, collègues et élus locaux – mais on savait qu’Edgard Morin, dans son message, allait les rassurer une fois encore sur leur légitimité et l’intérêt de la démarche, quand bien même était-elle encore confidentielle,
  • deux masterclass, l’un par le Directeur général des services de la Région, sur son fonctionnement et son pouvoir d’agir, l’autre par la journaliste Gwenaelle Guervalais sur la Région, son histoire, sa géographie, sa réalité économique et sociale,
  • puis en début d’après-midi une séance de dialogue avec des agents du Conseil régional sur les points de rencontre entre les premières propositions de la Convention et les politiques publiques existantes (puisque points de rencontre il y a).
Continuer la lecture de « Le deuxième week-end de la convention citoyenne : subsidiariquoi ? Non-discriminaqui ? Intérêt à agir de où ? »

Le premier week-end de la convention citoyenne : où tout le monde apprend en marchant

J’ai donc participé (de l’intérieur) à la première session de la convention citoyenne régionale lancée par l’Occitanie et j’y ai appris (ou révisé en express) quelques éléments que je souhaite partager ici.

Le fait régional

Premier élément : c’est un enfer que d’expliquer le rôle d’une région en si peu de temps.

Une commune, on sait ce qu’elle fait : l’état-civil, les écoles, la culture, les ordures, la tranquillité publique, c’est le quotidien.
Un Département, même si tout le monde ne le sait pas, c’est finalement facile à raconter : c’est la collectivité de la solidarité, celle qui t’aide à faire face aux évènements de la vie heureux (naissance) comme difficiles (handicap, dépendance).
Une Région, c’est bien plus dur à caractériser. La Région intervient sur tout ce qui concoure à ce que la vie économique et sociale du territoire se déroule au mieux. C’est une collectivité d’abord pour les « acteurs », et en deuxième rideau, seulement, pour les gens.

Continuer la lecture de « Le premier week-end de la convention citoyenne : où tout le monde apprend en marchant »

La convention citoyenne d’Occitanie pour augmenter le plan de transformation régionale

Jeudi 10 septembre prochain, à l’Hôtel de Région de Toulouse, 100 citoyens d’Occitanie tirés au sort vont se pencher sur le plan de sortie de crise du Conseil régional. Ce sera une démarche originale – une première au niveau régional – mais aussi logique au regard de la dynamique enclenchée depuis 4 ans du côté des innovations démocratiques.

Je me suis retrouvé embarqué dans cette aventure un peu par hasard, et je vais essayer de la raconter pendant le mois qui vient, en essayant de garder une certaine distance, malgré ma participation active. La « documenter », comme on dit dans nos métiers.

Continuer la lecture de « La convention citoyenne d’Occitanie pour augmenter le plan de transformation régionale »