2° tour des municipales en juin : reprendre ensuite contact dès que possible avec les citoyens

Dans un contexte de défiance générale envers les institutions, «Le maire est le seul élu qui conserve la confiance des Français», et cette élection, si elle se déroule vraiment(*), pourrait fragiliser durablement cette relation, étant donné les conditions dans lesquelles elle va se tenir.

Etait-ce la meilleure solution que de faire le second tour des municipales en juin ? Dorénavant peu importe. Mais l’impératif institutionnel pourrait avoir un dommage collatéral : la confiance dans les élus locaux. Reprenant là où ils l’ont laissé une campagne électorale conçue avant la crise sanitaire, les candidats à l’élection municipale seront de fait en décalage avec les nouveaux sujets de préoccupation de leurs électeurs.

Il va donc falloir, une fois l’élection passée, retourner voir les citoyens, en long, en large et en travers.

Continuer la lecture de « 2° tour des municipales en juin : reprendre ensuite contact dès que possible avec les citoyens »

Apprendre des choses nouvelles : veille créative et sérendipité en temps de confinement

En 2010, un jour, le Directeur Général des Services des Pays de la Loire (où je travaillais alors) m’a dit : Le Président veut qu’on fasse de la prospective territoriale, mais en associant les citoyens. J’ai une direction qui sait gérer la prospective, toi tu sais « gérer » les citoyens, allez-y, faites moi Pays de la Loire 2040.
L’exercice précédent de prospective régionale était assez convenu, je voulais faire plus Rock’n Roll. Mais par où commencer ? Par apprendre des choses nouvelles. Et comment faire ? J’en savais rien, alors j’ai inventé.
Sans avoir particulièrement de méthodes, je me suis façonné une veille qui me permet, encore aujourd’hui, de faire arriver jusqu’à moi des sujets que je n’imaginais pas, mais qui m’intéresse, notamment professionnellement.
Je me suis dit que certains d’entre vous avaient un peu de temps ces jours-ci, et que c’est le moment de se muscler sur un sujet ou un autre, histoire de mettre à profit le temps de confinement. Alors voilà.

Continuer la lecture de « Apprendre des choses nouvelles : veille créative et sérendipité en temps de confinement »

Shape Up : une méthode pour innover ?

Je le dis à qui veut bien l’entendre depuis toujours : il n’y a pas de méthodes d’innovation, ou en tout cas les méthodes existantes répondent à des situations spécifiques qui les rendent le plus souvent inexploitables dans l’action publique. Je ne reprends pas, et puis Philippe Méda a tout dit il y a 8 ans dans son article : l’échec des méthodes d’innovation .
Oui mais là, avec « Shape Up », on tient quelque chose. Est-ce enfin le Graal, la méthode universelle à proposer à nos clients (qui le demande tous, et à qui nous expliquons à chaque fois qu’elle n’existe pas)?

Lire la suitE

Alors, design des « politiques publiques », ou design de « l’action publique » ?

Le premier livre qui concernait le design des politiques publiques en France, sorti en mars 2010 par la 27° Région à la Documentation française s’appelait… « Design des politiques publiques » . Aujourd’hui, même si le terme demeure, on parle plus de design de l’action publique, comme dans les propositions des assises nationales du design ( page 51).
Coïncidence ? Je ne le crois pas.

Continuer la lecture de « Alors, design des « politiques publiques », ou design de « l’action publique » ? »

« Vous mentez aux gens »

C’est ainsi que Thomas Troadec, sociologue et photographe, s’est adressé à nous le 11 octobre dernier (j’étais avec Cécile Joly de la mission innovation du CNFPT) dans une journée consacrée à la recherche sur les universités d’été de l’innovation publique.
Il voulait dire par là que nous « vendrions » aux acteurs publics l’existence d’un mode opératoire innovant, plus proche du terrain et plus opérant, alors que notre objectif est une transformation profonde de leur pratique professionnelle au service d’un projet de société plus horizontal, empathique, résilient, frugal, que sais-je encore.
Nous aurions un agenda caché…

Continuer la lecture de « « Vous mentez aux gens » »

Un seul Internet vous manque et tout est compliqué.

Je n’ai plus Internet depuis une semaine. En plein centre de la 6° ville de France, Nantes. Est-ce que si c’était l’eau, le gaz ou l’électricité, je serais resté une semaine dépourvu ? Je ne le pense pas. Est-ce normal, 7 jours sans Internet ? Je ne le pense pas.
Parce que, soit on parle d’un service public ou quelque chose qui s’en approche, puisque l’Etat et plus largement les pouvoirs publics s’appuient sur lui pour transformer leur administration, et une forme de continuité du service public s’impose, soit ce n’en est pas un en l’état et on arrête la dématérialisation tant qu’on a pas réglé ça.

Screen issu d’un reportage de Line Press à Nantes samedi dernier
Continuer la lecture de « Un seul Internet vous manque et tout est compliqué. »

La Saison 3 du Mooc innovation Publique du CNFPT débute le 30 septembre 2019

Jusqu’ici, le MOOC Innovation Publique du Centre National de la Fonction Publique Territoriale (CNFPT) a été joué deux fois aux printemps 2018 et 2019, non sans un certain succès, il faut bien le dire. Cette fois-ci c’est à l’automne que nous le rejouerons avec mes acolytes Catherine et Sandrine qui dessine. Rejouer ? Oui, parce qu’en plus des films, nous animons le collectif à travers le forum et des rendez-vous hebdomadaires le jeudi soir en visio-conférence.

Continuer la lecture de « La Saison 3 du Mooc innovation Publique du CNFPT débute le 30 septembre 2019 »

Mes devoirs de vacances : « Les furtifs » d’Alain Damasio

Si vous cherchez un bon bouquin de SF pour vous vider la tête avant le grand saut dans la rentrée, ne lisez pas « les furtifs » d’Alain Damasio.
La lecture de son roman d’anticipation – que j’espérais récréative – est en fait venue m’interpeller sur le service public et le design dans l’action publique.
Il y a de quoi : le futur de l’action publique qu’il décrit à travers l’exploration d’un avenir particulièrement plausible n’est pas très rose.

Continuer la lecture de « Mes devoirs de vacances : « Les furtifs » d’Alain Damasio »

Parler de son innovation

A travers toute la France, des dizaines de territoriaux qui avaient porté un défi à l’université de l’innovation publique du CNFPT du 9 au 11 juillet sont revenus au bureau en se disant : mais comment je vais raconter tout ça à mon DGS / Maire ? Ce papier leur est adressé, ainsi qu’à tout ceux qui doivent communiquer sur leur innovation.

Le jargon plus fort que le fond.

D’abord, un traumatisme personnel : la lecture de  » Hey, coconcevons le reprototypage du fonctionnaire en bottom-up« , un article de Rue 89 de 2014 à l’occasion de l’inauguration des locaux de SuperPublic à Paris. La communauté des innovateurs publics y prenait très cher. Même si on sentait un intérêt du journaliste pour le propos, le jargon employé à tour de bras par les intervenants l’avait complètement bloqué. Le jargon plus fort que le fond.

Continuer la lecture de « Parler de son innovation »

Traiter l’usager comme un roi

La saison 2 du Mooc innovation publique du CNFPT s’achève, je vais pouvoir reprendre une vie normale, et par la même occasion la plume sur ce blog .
Florent Orsoni, du Lab ville durable de l’école de Design Nantes Atlantique m’en donne l’opportunité. Il vient de lancer un séminaire avec les étudiants de Master sur l’usager et il m’a demandé de plancher une petite heure devant eux ce mardi.
L’objet de ce billet est de reprendre ici une partie de mon propos, mais je souhaitais commencer par faire part de ma stupéfaction devant les questionnements des étudiants qui racontaient leur matinée de travail. Et qui m’ont bien questionné à mon tour… Continuer la lecture de « Traiter l’usager comme un roi »