Retour sur l’université d’été de l’innovation publique du CNFPT

Avec 200 autres personnes, essentiellement des territoriaux ou des responsables du CNFPT (Centre National de la Foction Publique Territoriale), j’ai participé à l’université d’été de l’innovation publique territoriale à Cluny les 10, 11 et 12 juillet.

Le principe de cette université d’été était d’apprendre les leviers de l’innovation, en s’attelant à des défis concrets qui permettaient d’une part à leurs porteurs d’avancer dans leur réflexion, et d’autre part aux participants de s’inspirer d’une problématique transposable pour eux.

Je retiendrais notamment de cette université d’été la séance inaugurale entre Akim Oural, adjoint au maire de Lille et auteur d’un rapport sur l’innovation territoriale à mettre entre toutes les mains, et Jacques-François Marchandise, délégué général de la FING (Fondation Internet Nouvelle Génération). Sur le mode :  questions qui fâchent/réponses honnêtes, ils ont en une demi heure fait le tour de la question essentielle qui est : pourquoi faut-il innover dans l’action publique ? Ce grand moment a été filmé, je partagerais le plus largement possible cette captation dès qu’elle sera disponible.

La clôture a également été marquée par l’intervention de Samatha Slade du Percolab qui est revenu sur l’intérêt de l’essai-erreur et du prototypage dans l’action publique. Elle en a fait elle même un compte-rendu sur son blog (en anglais, elle est canadienne, mais il y a un sketchnote de son intervention en français comme illustration de l’article).

Entre deux ? Eh bien j’animais un atelier sur la construction d’un MOOC sur les fondamentaux de l’innovation publique, alors je n’ai pas eu bien le temps de me promener… Mais ce que nous avons réalisé avec notre groupe sera d’une grande utilité pour la conception du MOOC, et les participants ont apprécié les modes opératoires choisis pour les ateliers.

Si on ajoute que j’ai également animé une mini-conférence sur les mots pour parler d’innovation publique, on aura fait le tour de mes souvenirs de cette université d’été !

Une chose est sûre : le CNFPT et la communauté qu’il a agrégé autour de l’innovation publique territoriale (dans la vraie vie et sur la e-communauté – inscrivez vous si ce n’est déjà fait, elle est ouverte à tous) se développe à vitesse grand V. Bravo à Denis Cristol et Cécile Joly pour ce beau travail d’alphabétisation.

3 réponses sur “Retour sur l’université d’été de l’innovation publique du CNFPT”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *