Mettre des mots sur ce qu’on sait faire

Ne serait-ce que pour préparer l’entretien à Pôle Emploi, mais aussi pour préparer la com de la boite que je vais monter, il faut maintenant mettre des mots sur ce que je sais faire, et le changer en proposition de valeur.

Or, j’ai déjà fait des Business Model Canvas, mais c’était pas moi le produit…

Pour une première après-midi de travail, j’ai bossé sur les besoins à couvrir, en fonction des publics (les personas !) mais aussi et surtout en fonction de leur degré de familiarité avec le design et l’innovation publique.

Ca donne ça :

Globalement, c’est un début encourageant. Il va falloir que je transforme ça en business model et en site Internet, mais cette façon de bosser m’a fait apparaître un trou entre ce que je présente en gratuit et ce que je fais payer, et pose la question d’une offre freemium. Et un autre trou pour les praticiens autour de l’enjeu de rester à la page.

Il y a donc peut être quelque chose à faire autour des signaux faibles, à la manière de Philippe Cahen.

Idée à creuser donc.

L’autre chose c’est que tout ça prend du temps, et qu’il va falloir arbitrer entre ces opportunités (en travaillant sur la tarification).

Work in Progress.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *