A propos des brise-glaces dans les ateliers

J’ai toujours détesté les brise-glaces. Vous savez les exercices en début de réunion / atelier / workshop où on est censé faire connaissance avec son voisin en racontant une histoire sur soi ou en faisant un petit jeu avec lui. En général, soit je trouve un truc à faire, soit je fais ou dis n’importe quoi. Bref, je déteste ça, surtout parce que je trouve ça inutile.
Diverses expériences récentes – l’université d’été de Cluny, la préparation d’un atelier pour les ETS (Entretien Territoriaux de Strasbourg), le séminaire du bloc local (DG des communes et intercommunalités des Pays de la Loire) – ont été l’occasion d’en avoir un florilège, et, à mon grand étonnement, non sans résultats (sur les autres !).
Faut-il donc en passer par là pour se mettre au travail avec des inconnus ?

Continuer la lecture de « A propos des brise-glaces dans les ateliers »

Nantes et le design de l’action publique

Gaël Guilloux, le patron de la Chaire Design & Action publique innovante de l’Ecole de Design Nantes Atlantique,  m’avait proposé de clôturer l’après-midi de « carte blanche aux designers nantais des politiques publiques » (ce que je ne suis pas…) dans son évènement Action publique/Public en action réalisé avec la Cité du Design à Saint-Etienne puis Nantes.

Nous avons donc fini la semaine de l’innovation publique en parlant de choses qu’ils nous semblait utile de partager avec les autres acteurs de l’innovation publique (designers, territoriaux, chercheurs). Sylvia Fredricksson, de la Cité, a fait un Storify ( et ) où vous pourrez découvrir les contenus.

Ce que je retiens surtout de cet après-midi, c’est que tous ensemble, aujourd’hui, nous faisons système. Et même école. Nantes est une ville de design, avec ses multiples et variées écoles d’arts appliqués. Mais elle est devenue une place forte du design de services publics.

Continuer la lecture de « Nantes et le design de l’action publique »